Le jour de l’examen, SOYEZ A L’HEURE au rendez-vous et ayez avec vous TOUS LES DOCUMENTS nécessaires. Entre le succès à l’épreuve théorique moto et l’épreuve pratique hors circulation (plateau), un délai minimal d’un jour est imposé.

Vous souhaitez conduire en moto sans limite de puissance ?

Si vous avez obtenu le permis A1 et donc déjà validé l’ETM, vous n’aurez pas besoin de la repasser pour le permis A2, et ce sans limite de date. Elle permettra de connaître votre niveau et déterminer le nombre d’heures de conduite nécessaire à l’obtention de votre permis et donc le prix. Ils sont conductibles en fonction de la catégorie du permis, de l’âge et du nombre d’années d’expérience. Cette restriction d’usage est levée si le conducteur était âgé d’au moins 21 ans à la date d’obtention de la catégorie A. La catégorie A du permis de conduire, obtenue avant le 19 janvier 2013, autorise la conduite des tricycles à moteur d’une puissance supérieure à 15 kW quel que soit l’âge du conducteur. Tout conducteur de deux-roues doit porter un casque homologué selon la norme européenne.

À noter qu’un bridage devrait être possible si le deux-roues d’origine (en version standard et non bridée) n’excède pas 70 kW (95 cv). L’épreuve « sans moteur » ne peut pas être notée C, donc non éliminatoire. Le permis A autorise à partir de 18 ans la conduite d’une moto dont la cylindrée dépasse les 125 cm3 et la puissance moteur les 25 Kw. De plus, l’épreuve en circulation devait se faire avec une moto munie d’un système radio, afin de pouvoir exécuter les consignes d’un examinateur installé dans une voiture suiveuse. Les machines permises ne peuvent pas excéder une puissance de 35 kW et doivent avoir un rapport poids puissance maximal de 0,2 kW/kg. Il ne doit pas y avoir de point de résistance. Même si vous pensez avoir échoué ! Depuis mars 2020, l’épreuve de maitrise de la moto sans moteur (appelée couramment l’épreuve de la “poussette”) a été simplifiée. Toutefois, si vous avez validé l’épreuve théorique générale commune (ETG) entre le 12 mars 2015 et le 31 janvier 2016 inclus, vous en conservez le bénéfice au-delà du délai maximum de 5 ans, soit jusqu’au 31 janvier 2021 inclus. Il n’existe plus aucun délai entre deux présentations à l’ETM.